1 mois sans gluten et sans lactose – Le Bilan

Voilà maintenant un mois que j’ai adopté une alimentation 100% sans lactose et sans gluten. Je ne l’ai pas fait pour le plaisir, ni par défi personnel, mais sur les conseils de mon médecin afin de tenter de trouver une solution à de multiples maux (fortes douleurs à l’estomac et acné persistante entre autres). Il est donc grand temps de faire le bilan de ce mois que, pour être totalement transparente, je qualifierais de « tumultueux« .

En effet, il n’est vraiment, mais alors vraiment pas aisé d’évincer toute trace de gluten et de lactose de son alimentation quotidienne. C’est lorsque l’on n’a plus vraiment le choix que l’on se rend compte que ces deux éléments sont présents absolument PARTOUT !

Et pourtant, contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce n’est pas tant dans l’alimentation quotidienne que j’ai trouvé le challenge dur à relever mais bien dans les moments plus occasionnels (déjeuner professionnel, goûter du dimanche, sortie au restaurant…).

12B84D67-9D7D-4A02-9961-08AA7CD54CE2

Chocolat chaud au lait de soja

Au niveau de l’alimentation quotidienne, étant donné que j’adore cuisiner et tester de nouvelles recettes, devoir éviter lactose et gluten n’a été qu’une nouvelle gymnastique à intégrer lors de la planification de mes repas (oui, je planifie toujours mes repas à l’avance). En plus de cela, j’ai vraiment la chance de vivre avec une personne totalement conciliante avec mes lubies, mes choix et mes problèmes alimentaires, une personne qui me soutient pleinement dans cette nouvelle épreuve étape et qui m’aide au quotidien (en me cuisinant des crêpes sans lactose ni gluten pour la Chandeleur, par exemple, ou en m’écoutant râler, pester, pleurer pour cette brioche aux pralines que je n’ai pas pu manger, et qui sentait si bon, et qui semblait si bonne…).

C’est réellement lorsqu’il s’agissait de manger à l’extérieur que j’ai trouvé cette contrainte terriblement difficile ! Déjà, pour commencer, j’habite Lyon ! Ville connue pour, au choix : ses quenelles (#lactose), ses brioches aux pralines (coucou le gluten) ou encore sa charcuterie (ah mais oui, mais, je vous rappelle que je ne mange plus de viande depuis 5 ans). Du coup, autant vous dire que les cartes des restaurants sont devenues mes pires ennemies. Heureusement qu’il y a certaines pépites dans cette ville si innovante au niveau culinaire, qu’en recherchant un peu sur Google, j’ai pu cibler des restaurants dans lesquels je peux manger autre chose que de la salade verte et une compote de pommes (je vous réserve un article prochainement sur le sujet !). Mais mis à part ces moments où j’avais le choix du lieu, pour les autres, le fait de devoir manger sans gluten, ni lactose s’est avéré vraiment compliqué ! Comme on l’a vu, du fait du faible choix sur les menus, mais également au niveau social. L’intolérance au lactose et au gluten a fondamentalement mauvaise presse. On est très vite catalogué comme étant au mieux « une chieuse », au pire « une meuf qui suit la mode et les tendances et qui s’invente des problèmes » (on appréciera…). Et pourtant, c’est oublier toute la souffrance qui se cache derrière une telle situation. Avoir constamment mal au ventre en mangeant, engendre de la souffrance ; avoir de l’acné à 30 ans, engendre de la souffrance ; s’entendre dire qu’on exagère et qu’on affabule engendre une souffrance encore pire faite d’incompréhension, de remise en question et d’auto-dépréciation…

Heureusement, l’arrêt du gluten et du lactose n’a pas que des effets négatifs (mais je n’ai pas voulu les occulter car je préfère, comme à mon habitude, être totalement transparente avec vous). Au contraire, ce changement de nourriture a eu de nombreux effets positifs et ce, dans bien des domaines.

7DDF55EB-A723-48FF-B615-426F90227D0C

Pain Essène et purée d’amandes : un petit-déjeuner sans gluten 

Au niveau digestif, il n’y a pas à dire, c’est véritablement le jour et la nuit ! En quelques jours seulement, les douleurs ont disparu et ma taille s’est même affinée (forcément, quand on n’est plus ballonné H-24, ça aide !). Quand je parle de tour de taille, je ne parle pas de perte de poids (heureusement, car ce n’est absolument pas mon objectif, bien au contraire !), mais bien d’allègement de la digestion (et donc abdos plus saillants, youhou !). Clairement, digérer du lactose en trop grande quantité (c’était du fromage pour ma part, car je ne mangeais plus de yaourt et ne buvais plus de lait depuis déjà un bon moment) ou du gluten ne plaisait pas du tout à mon organisme (et je ne le savais pas depuis tout ce temps ! C’est fou !).

 

Au niveau cutané, par contre, cela a pris plus de temps mais c’est normal. Déjà parce que le renouvellement cellulaire a lieu tous les 21 à 28 jours et dans ce laps de temps, j’ai également eu mes règles qui sont passées par là (oui, oui, je vous raconte tout !), remettant un peu la pagaille dans les glandes sébacées. Mais le bien-être cutané s’est quand même fait ressentir. A la clé, moins d’imperfections, même si ce n’est pas encore complètement parfait puisque les cicatrices sont encore là et que je ne suis pas pas encore venue à bout de quelques boutons récalcitrants. Afin de renforcer l’efficacité de ce régime, j’ai également continué à me documenter sur l’alimentation bien-être en me penchant notamment sur l’équilibre acido-basique, sur la naturopathie et l’ayurvéda.

E051F3A4-FD28-499A-A285-423597A1D404

Crème de légumes au chou-fleur, champignons et crème de coco

Au terme de ce premier mois, je peux donc dire que le bilan est assez positif et que ça m’encourage à poursuivre ce changement. Le médecin m’a parlé pour le moment de trois mois pour pouvoir trancher définitivement si mes maux viennent de là. Je compte donc bien poursuivre l’expérience et ne pas m’arrêter en si bon chemin !

Allez, rendez-vous dans un mois ! Et en attendant, si vous vivez la même chose, n’hésitez pas à partager votre expérience en commentaires ! Tous les conseils et témoignages sont bons à prendre 😉

Signature Delonna

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s