Mes Favoris du mois d’Octobre

Oui, je sais, honte à moi, je n’ai pas publié de Favoris depuis… le mois de Juin ! Je pourrais trouver toutes sortes d’excuses toutes plus alambiquées les unes que les autres, mais je ne le ferais pas ! Et pour m’excuser, je vous propose… tadaaam : mes Favoris du mois d’Octobre !!

– Le livre du mois d’octobre –

Millénium, tome 4

Millenium 4

Non, vous ne rêvez pas et non, je n’ai pas fait une faute de frappe, je parle bien ici du tome 4 de la saga Millenium, et non du tome 5 qui est sorti en septembre dernier. Oui, je sais, je suis sooo 2015, mais d’abord « petit 1 », la version poche que je lis est parue en mai 2017, donc je ne suis pas si has-been que ça et « petit deux », au début j’étais contre le fait de le lire, puis finalement la tentation a été trop forte donc j’ai craqué, donc j’ai ouvert le livre et c’est l’instant précis où l’on m’a définitivement perdue (oui, je suis faible, je sais). Pour vous re-situer la raison pour laquelle j’étais contre le fait de lire le tome 4 de Millenium, je dois vous rappeler ici que l’auteur de ce livre est David Lagercrantz et non plus Stieg Larsson décédé en 2014 d’un infarctus. Je n’ai absolument rien contre ce monsieur David Lagercrantz (si ce n’est le fait qu’il a écrit une biographie sur Zlatan, mais ça c’est un autre débat), seulement je trouvais que la génialissime oeuvre de Stieg Larsson aurait dû rester en paix à la suite du décès de son auteur et que toute suite n’était que pur filon marketing… Je le pense encore mais j’avoue avoir été tout de même conquise par ce roman.

La lecture du tome 3 de la saga remontant pour ma part à 2009, j’avais clairement besoin d’un bon rafraichissement avant d’entamer ce tome 4. J’ai d’abord longuement hésité à relire les trois premiers tomes (comme je le faisais chaque année pour les Harry Potter, la saga À la croisée des mondes ou bien d’autres encore), mais là je ne voulais pas que ma lecture soit empreinte d’une trop grande comparaison entre les modes d’écriture des deux auteurs. Pour me remémorer brièvement les événements, j’ai trouvé cet article de RTL plutôt bien fait et succinct. Puis, je me suis attaquée à la lecture du roman. Comme je vous le disais plus haut, j’ai été conquise par ce nouveau tome ! On retrouve avec plaisir Mikael Blomkvist mais surtout Lisbeth Salander et ses talents hors pair de hackeuse. Sans vous en révéler trop, l’intrigue se situe dans le monde de l’informatique et de l’Intelligence Artificielle ce qui la rend terriblement d’actualité. Le récit est fluide, bien construit, alternant entre des passages d’enquête pure et des moments haletants, stressant, pleins de suspense et d’actions. J’ai également adoré retrouver ce que j’aime tant dans les polars suédois : l’attention particulière qui est portée à la psychologie des personnages. Ici, on découvre notamment un personnage atteint du syndrome du savant, une forme d’autisme tout bonnement passionnante, ce qui apporte à l’intrigue une tournure nouvelle et pleine de rebondissement. En somme, si on oublie tous les débats qui tournent autour de la parution de ce tome, je pense que ce livre a de très bonnes qualités et qu’il faut lui laisser sa chance. Seul petit regret : quitte à avoir un nouvel auteur, j’aurais aimé le voir prendre plus de libertés concernant l’univers créé par Larsson. Peut-être un point qui sera développé dans le tome 5 ?

– Le film du mois d’octobre –

Faute d’amour de Andrey Zvyagintsev

faute_d_amour_affiche_cannes-2

Ce film russe qui a obtenu le Prix du Jury au Festival de Cannes 2017 est une oeuvre tout bonnement glaçante et bouleversante.

Dans le Moscou actuel, Boris et Genia sont en instance de divorce. Ils s’ignorent, se déchirent et préparent leurs avenirs respectifs où leur fils de 12 ans, Aliocha, ne semble pas avoir de place. Jusqu’à ce que celui-ci disparaisse…

On ressort de ce film chamboulé au plus profond de son être tant l’atmosphère est âpre, épaisse, dénudée d’amour et de chaleur. Andrey Zvyagintsev nous offre un véritable chef d’oeuvre sobre et glacial dans lequel la mise en scène raconte ce que les mots ne disent pas : la solitude de l’être humain, sa vacuité, son errance, son individualisme.
Au dela de son histoire, Faute d’amour est également une merveille esthétique où un soin tout particulier a été apporté à l’image : plans fixes sur une nature morte et hostile, gros plans sur des visages criants de vérité, tonalités froides, brumeuses, sombres.

Un gros coup de coeur, en somme et une oeuvre à voir en VO pour s’immerger pleinement dans cette atmosphère russe.

– Le podcast du mois d’octobre –

Ça (Les vraies-fausses histoires #5)

Entre la sortie du film de Andrés Muschietti en septembre, la réédition du livre de Stephen King en format poche (avec une couverture plutôt cool et sans clown, pour une fois), on peut dire que l’histoire de Ça a été présente partout dans les médias durant les mois de septembre et octobre et les podcasts ne font pas exception à la règle. Et comme dans tous, il a du bon et du moins bon. On va donc laisser le moins bon de côté puisqu’on est dans mes « favoris » et on va se concentrer sur ce podcast, plutôt réussi et intéressant sur l’histoire de Ça. J’ai adoré apprendre l’histoire de John Wayne Gacy, surnommé « le clown tueur » et considéré comme l’un des pires serials-killers de l’histoire des Etats-Unis.

Pardon, c’est plus fort que moi quand j’entends le mot « serial killer » !

Bon, reprenons… Je disais donc que j’ai adoré découvrir John Wayne Gacy et surtout… découvrir le fin mot de l’histoire concernant son lien (ou pas) avec l’histoire du clown de Ça ! J’ai adoré découvrir l’origine du livre de Stephen King, ses déclinaisons en téléfilm puis en film. Bref, ce podcast est réellement intéressant, sourcé et intelligent. Parfait pour se coucher moins bête le soir et pour briller en société 😉

Et vous, vous avez fondu pour quoi en Octobre ?

Favoris Octobre

Envie de lire plus de Favoris ?
Relisez mes coups de coeur d’Avril, de Mai ou encore de Juin !

Signature Delonna

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s