abeille qui butine

Des solutions faciles pour sauver les abeilles

Le 20 juin est la journée annuelle « Des Fleurs pour les Abeilles », l’occasion pour nous de se rappeler les bienfaits que les abeilles apportent à la sauvegarde de notre planète et de sa biodiversité. C’est également l’occasion de se pencher sur tous les gestes que l’on peut mettre en place pour contribuer à la sauvegarde de ces petits insectes pollinisateurs.

abeille qui butine

– Un constat alarmant –

Si l’on dresse un état des lieux sur l’état de nos abeilles, le constat est sans appel : en seulement quelques années, dans certaines régions de France, près de trois colonies d’abeilles sur quatre ont déjà disparu. Cette disparition est en majorité due à une utilisation massive de pesticides par l’agriculture conventionnelle. Ce sont principalement les pesticides néonicotinoïdes qui, en attaquant directement le système nerveux des abeilles, sont responsables de la mort de nos insectes pollinisateurs.

La disparition des abeilles est également induit par l’intensification de l’agriculture qui perturbe leur mode de vie ainsi que la destruction et la fragmentation de leurs habitats (à cause, notamment, de l’urbanisation) qui limitent leurs sources d’alimentation.

Cette raréfaction des abeilles devrait tirer le signal d’alarme et nous pousser à modifier nos comportements. En effet, l’abeille assure à elle seule 80% de la pollinisation (c’est-à-dire la reproduction) des plantes à fleurs et 35% de nos ressources alimentaires (fruits, légumes, oléagineux) dépendent de son action fécondatrice.

abeille qui butine

Quand on sait l’importance que jouent les abeilles sur la reproduction des plantes, on se dit qu’il est plus que grand temps d’agir !

– Comment je peux agir ? –

Je plante des fleurs mellifères dans mon jardin, sur ma terrasse ou mon balcon 

Les plantes mellifères (du grec Melli = miel et Piero = porter) sont des plantes qui naturellement produisent du nectar, une substance liquide sucrée, que les insectes butineurs, dont l’abeille, vont venir visiter pour se nourrir. Du pollen va alors se déposer sur l’insecte, pollen qu’il emportera sur la prochaine fleur qu’il visitera. Si ces deux fleurs sont de la même espèce, il y aura pollinisation et donc fécondation et reproduction de la plante.

Il existe de nombreuses fleurs mellifères faciles d’entretien que l’on peut aisément faire pousser, que ce soit en ville ou à la campagne.

Pour cela, rien de plus simple : il vous suffit de vous rendre dans votre Truffaut et de repérer les plantes portant le logo « Je suis une plante mellifère ». En effet, en tant que partenaire de l’OFA (l’Observatoire Français d’Apicologie), Truffaut nous rend la tache aisée pour faire notre choix parmi toutes les plantes disponibles en magasin.

Oui aux abeilles

Vous pourrez notamment trouver en magasin une centaine de plantes mellifères : campanule, eucalyptus, cosmos, lavande, olivier, menthe, basilic, sauge…

Oui aux abeilles chez Truffaut

En outre, en agissant de la sorte, on participe à un mouvement collectif organisé par l’OFA qui a pour objectif de semer 100 000 sachets de graines de fleurs mellifères, soit l’équivalent d’un ruban fleuri de 1 000 km de long sur 1 mètre de large, traversant la France du Nord au Sud !

Fleur mellifère

Vous pouvez retrouver toutes les informations sur le site de l’Opération : http://www.flowersforbees.com/en-cours/

Et sur cette vidéo :

J’installe des ruches dans mon jardin

Pour les chanceux et chanceuses qui ont un grand terrain ou qui vivent à la campagne, vous avez également la possibilité d’installer des ruches.

Snapseed

Si, au premier abord, la démarche peut sembler un peu laborieuse, en réalité, il n’en est rien. En effet, de nombreux professionnels sont là pour vous aider et vous renseigner : GDSA (Groupement de Défense Sanitaire Apicole), syndicats apicoles, ITSAP (Institut Technique et Scientifique de l’Apiculture et de la Pollinisation), tous sauront vous apporter les informations dont vous avez besoin pour débuter.

Et pour le matériel, encore une fois, direction Truffaut où tous les accessoires sont proposés pour installer une ruche.

En plus, avec une telle démarche vous aurez un avantage non-négligeable : la possibilité de déguster votre propre miel !

Je parraine une ruche 

Si vous n’avez ni la main verte pour planter des fleurs mellifères, ni l’envie de partager votre jardin avec Maya (l’Abeille), une autre solution s’offre à vous pour contribuer à la sauvegarde des abeilles : le parrainage d’une ruche.

L’association Un Toit Pour les Abeilles vous propose de parrainer 4 000 abeilles (soit 10% d’une ruche) pour 8 euros par mois et d’obtenir ainsi une ruche à votre nom et 6 pots par an de 250g de miel.

Plus d’informations dans cette super petite vidéo et sur le site de l’association : https://www.untoitpourlesabeilles.fr

Je mange du miel local 

Cette solution ne pourra être mise en place uniquement par les non-vegans mais, manger du miel local va contribuer à préserver les abeilles de votre région tout en vous permettant de bénéficier de tous les bienfaits de cet aliment.

En effet, en plus de contribuer à l’économie locale en finançant le travail des apiculteurs proches de chez vous, vous allez consommer un miel non pasteurisé et donc plus riche en nutriments et vitamines. Une action au bénéfice double !

 

Par toutes ces petites actions du quotidien, j’espère avoir su vous montrer la nécessité de contribuer à la préservation de nos petits insectes pollinisateurs.

Et, si vous restez encore dubitatif face aux dangers de la disparition des abeilles, je vous invite à regarder le dernier épisode, Hated in the Nation, de la saison 3 de Black Mirror (disponible sur Netflix) : les dérives potentielles que pourrait subir notre société sont juste flippantes (et l’épisode génial, soit dit en passant !).

Alors, convaincus ?

Signature Delonna

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s